Lier votre éclairage à un détecteur de mouvement / présence

Pourquoi installer un détecteur de mouvement pour l’éclairage ?

Économies d'énergie et dimintution de la pollution

Oublier d’éteindre la lumière en quittant une pièce peut arriver. Si cela se répète souvent, le détecteur de mouvement peut être une solution. Il allumera la lumière avec votre entrée dans la pièce et l'éteindra au moment de votre sortie, après un petit laps de temps.

Améliorer la sécurité

À l'extérieur de votre maison, dans votre jardin par exemple, l’éclairage s'enclenchant avec la détection de mouvements peut faire fuir de potentiels cambrioleurs.

Éviter les accidents domestiques

Certains accidents peuvent être évités concernant les personnes âgées. Par exemple, elle se lève la nuit et en absence de lumière, en cherchant l’interrupteur ou en pensant pouvoir se diriger dans l'obscurité, se cogne ou chute.

Hygiène des lieux publiques

Par exemple, l'hygiène peut être améliorée dans les sanitaires des lieux publics, en évitant le contact physique avec l’interrupteur que beaucoup auraient été amenés à toucher.

Confort d'usage

Outre le gain de confort à ne plus avoir à porter votre main sur un interrupteur, cela vous facilite les choses quand vous essayez de le trouver dans le noir, en arrivant les mains pleines ou dans d'autres situations.

Comment fonctionne-t-il ?


Plusieurs technologies sont présentes sur le marché. La technologie infrarouge est la plus utilisée mais d’autres existent tels que les technologies ultrasoniques et les dispositifs combinés.

Détecteur de mouvement Infrarouge

Le détecteur infrarouge enregistre un rayonnement thermique. Il délimite l’environnement en une multitude de « carrés » ou de « segments ». Chaque modification de l’image thermique dans ces segments est enregistrée et cela permet de détecter le mouvement.

La sensibilité du détecteur va donc dépendre de ce nombre de « carrés » ou « segments ». Certains modèles permettent un réglage de la sensibilité. De même qu’une diminution de la distance (par exemple la hauteur pour un détecteur plafonnier) permet aussi de la réduire.

Quand on parle de détecteur de mouvement infrarouge, l’on discute essentiellement du type inactif (aucune émission de radiations). Il faut savoir qu’il existe aussi un autre type dit actif ou « barrière » qui émet des radiations (comme un radar, typiquement utilisé pour les portes de magasins).

Un désavantage du dispositif infrarouge est qu’il n’offre pas de détection à travers les parois pleines ou en verre (exemple sanitaire public ou la personne est dans les toilettes avec une porte entre elle et le détecteur).

Il est possible de coupler le système infrarouge avec une mesure de la luminosité pour que l'éclairage s'adapte à la lumière du jour pénétrant dans la pièce. La lumière artificielle adaptera son intensité selon le niveau de la lumière du soleil. Donc la luminosité sera constante dans la pièce et l'éclairage s'éteindra quand la lumière du jour fera suffisamment le boulot.

Détecteur ultrasonique

Fonctionne avec l’effet doppler (comme un radar). L’onde émise rebondit et, selon l’écart de fréquence entre le départ et l'arrivée, le détecteur en déduit une présence ou non. La portée est limitée mais il détecte de faibles mouvements.

Double technologie

Un mélange des deux technologies (infrarouge et ultrasonique) peut supprimer les défauts de chacune. Cela augmente la fiabilité et permet de limiter les détections non-voulues.

Classification différente : 2 types

On peut aussi regrouper les détecteurs selon deux modes de fonctionnement :

  • détecteur à pouvoir de coupure : allumage/exctinction seulement,
  • détecteur gradable : module l'intensité de la lumière.

Autres fonctionnalités des détecteurs

Avoir une attente avant l'extinction de la lumière pour ne pas réduire la durée de vie des lampes par des cycles allumage/extinction trop nombreux. Par exemple, si une personne s'absente 2 minutes et revient dans la pièce, aucune extinction d'éclairage n'aura été faite.

Aussi, diminuer la luminosité au lieu d'éteindre à court terme et provoquer l'extinction seulement à long terme pour être sur de l'absence de personne dans la pièce.

Selon les marques et les modèles, vous pouvez trouver un grand nombre de réglages et fonctionnalités.

Comment choisir le bon dispositif ?

Selon le lieu et vos besoins

Tout d'abord, vous devez savoir quel est votre besoin en fonction du lieu (pièce sombre, extérieur, etc) et de l’occupation (lieu de passage, pièce de vie, etc).

Le détecteur est surtout intéressant dans les pièces rarement occupées (sanitaire, couloir, cave, cabanon, garage, etc). Car dans une pièce telle qu'un salon, une absence de mouvement entrainera une extinction. Mais ce problème peut trouver des solutions avec par exemple une augmentation de la sensibilité et le couplage à un détecteur de luminosité.

Pour une pièce sombre, nul besoin de capteur de luminosité, seul un détecteur de mouvement suffit. Par contre, dans une pièce avec des ouvertures (donc éclairage naturel), un capteur de luminosité doit être intégré pour ne pas utiliser inutilement la lumière en plein jour. Et en extérieur, vous pouvez utiliser un capteur de luminosité ou régler le dispositif sur l’heure du lever et coucher du soleil.

Critères à regarder

De nombreuses caractéristiques sont à regarder attentivement pour faire votre choix : angle de détection, portée, temps de réaction, sensibilité aux mouvements, durée d'éclairage, etc.

Par exemple pour un détecteur mural, on s'attardera sur l'angle de détection horizontale, la portée frontale et la portée latérale. Et pour un détecteur plafonnier, on regardera le rayon d’action, le diamètre max de détection fonction d'une hauteur max.

Où positionner le détecteur de mouvement ?

Pièce à occupation passagère

Le détecteur de mouvement est essentiellement utile pour les pièces à occupation passagère telles que les couloirs, les sanitaires et l’extérieur de votre maison.

Mesurer la luminosité = plus de possibilités

Certains produits peuvent faire l’affaire dans des lieux comme un bureau. Le détecteur de présence devra donc aussi mesurer la luminosité et être plus précis pour repérer des mouvements plus petits (exemple : taper sur un clavier).

Mur ou plafond ?

Le dispositif sera pertinent sur un mur dans des lieux de passage. Il sera au plafond dans des lieux d'occupation continue avec des personnes en position assise car cela permet de couvrir tout l'espace.

Comment l'installer ?

Pièges à éviter

Ne pas placer à proximité d’objets ou meubles qui peuvent faire obstacle entre le détecteur et les mouvements (étagère par exemple).

Ne pas installer à proximité d’une machine ou d’un dispositif provoquant des changements thermiques rapides (bouche de ventilation) ou des changements de luminosité intempestifs (lampe de bureau). Et attention à tout matériel dégageant suffisamment de chaleur et pouvant simuler un mouvement (robots).

Les radiateurs, ordinateurs, écrans n’ont pas d’impact sur le dispositif. De même que la ventilation à distance raisonnable.

Est-ce simple à réaliser en rénovation ?

Électricien indispensable

C’est très faisable avec un électricien pour faire les nouveaux câblages. Simple en extérieur, la rénovation peut s’avérer plus complexe à l'intérieur ou il peut être nécessaire de modifier l’emplacement des câbles. Positionner le détecteur au même emplacement que l'ancien interrupteur peut limiter les travaux.

Quelle durée de vie ?

Usure plus rapide de l'ampoule

Le détecteur de mouvement provoque un cycle allumage/extinction fréquent dans de nombreux cas. Cela conduit à une usure prématurée de l'ampoule.

Une solution : les LEDs

Les LEDs vous permettront une durée de vie plus longue car elles supportent très bien des cycles allumage/extinction intempestifs et même sans cela, elles fonctionnent plus longtemps.

Exemples de différents modèles

Plafonnier intérieur 360°


(http://www.hager.fr)

Mural intérieur 140° - Position haute


(http://www.hager.fr)

Mural intérieur 360° - Position haute


(http://www.hager.fr)

Mural intérieur 150° - Position haute



(http://www.theben.fr)

Mural intérieur 180°



(http://www.theben.fr)

Mural intérieur détection carré



(http://www.theben.fr)

Extérieur intégré au luminaire - 1



(http://www.theben.fr)

Extérieur intégré au luminaire - 2



(marque : soltera)

Extérieur intégré au luminaire - 3



(marque : blooma)

Quelle différence entre l'utilisation du terme mouvement et du terme présence ?


Dans la plupart des cas, il n'y a pas de différence.

Cependant, certains constructeurs font une différence. Le détecteur de présence peut être plus sensible et donc mieux adapté à l'intérieur et aux pièces souvent occupées alors que le détecteur de mouvement serait plus utile dans les lieux de passage et typiquement, l'extérieur. Sur la même logique, concernant les appareils intégrant une mesure de la luminosité. Un détecteur de mouvement ferait une seule mesure à l'allumage alors que pour le détecteur de présence, des mesures de luminosité seraient faites régulièrement.

Quoi qu'il arrive, ne vous fiez pas à l'appellation et vérifiez toujours la description et la notice du détecteur.

Quels critiques faire aux détecteurs de mouvement pour l'éclairage ?

Comme toujours, les rénovations écologiques sont présentées sous leurs meilleurs jours. Il est toujours bon d'avoir un point de vue critique.

Le détecteur consomme constamment une certaine quantité d’électricité (infime pour un détecteur de qualité). Comme dit tout en haut, cela le rend inutile pour penser économiser sur quelques oublis d'éteindre la lumière par an.

Le dispositif peut se déclencher avec des animaux (voir dans de rare cas, des insectes). Vous devez faire attention au choix du modèle et aux réglages de celui-ci pour éviter les comportements indésirables.

Quasiment seuls les LEDs permettent un réel avantage d'utilisation du détecteur (voir plus haut).

Nous avons besoin de vous !

Parler en autour de vous

Participer à la diffusion de cette page ou du site parmi votre entourage, sur les forums et les réseaux sociaux.

Faites un lien

Si vous possédez votre propre site ou blog, n'hésitez pas à ajouter un lien vers nous.

Partager sur les réseaux sociaux

Et bien sûr, des boutons de partage sont déjà prêts à être utilisé !

www.renovation-doubleco.net - Mentions légales - Qui sommes-nous ? - Copyright