Changer votre ventilation pour une VMC basse consommation

Qu’est qu’une ventilation basse consommation ?


Dire « basse consommation » ou « basse conso », c’est pareil, je ne vous apprends rien. Ensuite associer basse conso à ventilation, VMC, moteur ou ventilateur, c'est la même chose. On parle bien d'une ventilation avec une consommation énergétique faible. C'est juste que certains modèles vont préciser moteur ou ventilateur plus que ventilation dans l'appellation du produit.

Caisson de ventilation simple flux


(http://www.france-air.com)

VMC double flux


(http://www.aldes.fr)

Centrale de traitement de l'air


(http://www.atlantic-ventilation.fr)

Pourquoi remplacer votre ventilation actuelle par une basse conso ?

Grand progrès

Les progrès, poussés par la règlementation, ont été énormes ces derniers temps. Donc la différence en matière de consommation énergétique entre votre VMC actuelle et une potentielle VMC neuve sera forte donc vous avez toutes les raisons de changer.

Usure du matériel actuel

Hors l’argument présenté ici de la faible consommation, votre ventilation peut être insuffisante pour des raisons d'usure par exemple. De même si vous avez fait quelques rénovations, votre maison peut être plus étanche et donc vous devez augmenter le débit de votre ventilation.

Quelle différence avec un ventilateur standard ?


La différence réside, bien évidemment, dans la quantité d’énergie consommée pour obtenir le même résultat. De fait cela induit une différence dans la technologie utilisée. Nous parlerons seulement ici des technologies basse conso (voir ci-dessous).

Comment fonctionne le moteur/ventilateur basse conso ?


La baisse de la consommation de la ventilation se fait en agissant sur le moteur/ventilateur. D’autres solutions sont possibles comme élargir les gaines, améliorer l’étanchéité du réseau de gaine, etc. Mais la rénovation présentée ici ne s'intéresse qu’au changement du « caisson » de ventilation. Globalement, deux techniques permettent de diminuer la consommation : agir sur le moteur et sur la régulation du débit.

MOTEURS ECM

ECM signifie "electronically commutated motor" ou moteur à commutation électronique en français. Il obtient un très bon rendement quel que soit le débit demandé. Sa durée de vie peut être supérieur à certains moteurs (moteur à courant continu) grâce à des échauffements internes moindres.

À la différence du moteur à courant continue standard, ayant une commutation mécanique des pôles, le moteur ECM possède une commutation électronique des pôles magnétiques du stator (moteur synchrone). Les bobinages électriques du stator sont alimentés alternativement par des tensions venant d’un dispositif électronique (le contrôleur) qui détermine à l’aide de capteurs à induction ou optique, la position exacte du rotor (https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_sans_balais pour aller plus loin).

REGULATION DU DEBIT PAR VARIATEUR DE VITESSE ELECTRONIQUE

Précédemment (et encore aujourd'hui), les ventilateurs fonctionnaient à vitesse fixe. Pour modifier le débit, des registres ou bypass étaient utilisés engendrant une perte de charge donc une consommation supérieure. Le variateur de vitesse électronique (le plus souvent variateur de fréquence) permet de modifier « directement » la vitesse du ventilateur, donc le débit, sans matériel supplémentaire. Cela donne une consommation plus faible.

Comment choisir le bon modèle ?

1ère étape : Simple ou double flux ? Echangeur ?

Soit vous gardez le même principe que votre ventilation actuelle, soit vous changez et donc un choix s'impose. Ce premier choix ne concerne pas vraiment la basse conso et ne sera pas traité ici.

2ème étape : Le débit

Si vous estimez le débit insuffisant (qualité de l'air mauvaise dans votre maison), vous pouvez prendre du matériel vous permettant un débit plus grand. À vous d'estimer le débit selon vos besoins et votre habitat.

3ème étape : La performance énergétique

Voilà ce qui nous intéresse. Donc, comme dit précédemment, vous devez vous attarder sur la performance du moteur et la méthode de variation de la vitesse (si variation il y a).

Généralement, le terme basse conso est indiqué dans le titre ou la description du produit. Mais il est toujours utile de savoir de quoi l'on parle. Pour chaque modèle, vous pouvez observer différentes grandeurs :

  • Pabs (puissance absorbée) en Watt
  • Pt (puissance totale) en Watt
  • P(W-th-C) (puissance moyenne pondérée) en Watt calculé selon la méthode de la règlementation thermique
  • P (puissance) en Watt


Essayez de prendre les mêmes grandeurs pour comparer les différents modèles (attention, ne pas confondre avec un P en Pascal qui indique la perte de charge).

Donc, c'est cette grandeur qui vous permet d'avoir une idée de la consommation énergétique. Sachant que cette puissance s'exprime en Watt, donc en quantité d'énergie par seconde. Basse conso ou pas, la puissance dépendra du débit et de la perte de charge du réseau. Simplement, plus la puissance est faible, moins votre ventilation consomme.

Exemple de documentation d'un modèle de caisson simple flux (http://www.france-air.com)

Le matériel basse conso engendre-t-il une baisse de l’efficacité ?


Non, le débit voulu sera totalement assuré.

Dois-je changer autre chose en plus du "caisson" de ventilation ?


Si les gaines sont usées et ont donc perdu en étanchéité, il peut être intéressant de les changer également pour ne pas « gâcher » la nouvelle VMC par une trop grosse perte par fuite.

Si vous ne changez que la VMC, profitez en quand même pour nettoyer le reste du matériel (gaines, bouches, etc).

Est-ce simple à réaliser en rénovation ?


Tout dépend de la facilité d’accès de votre caisson de ventilation, à vous de juger. Vous devez vérifier que les branchements électriques correspondent à votre nouveau matériel. Pour son installation, si vous êtes décidé à le faire seul, la notice parfois complète peut vous le permettre.

Aussi assurez-vous que les réglages soient justes pour avoir le bon débit. Pour cela utiliser du matériel de mesure (anémomètre par exemple) en respectant bien la notice d’usage. Faites attention aussi au bon dimensionnement pour éviter les problèmes de bruits, vibrations, baisses de débit, etc.

Grandeurs physiques à comprendre

Débit

Simple flux :
Volume d'air extrait de la pièce par unité de temps (exemple : m³ par seconde)

Double flux :
Extraction : Volume d'air extrait de la pièce par unité de temps (exemple : m³ par seconde)
Soufflage : Volume d'air amené dans la pièce par unité de temps (exemple : m³ par seconde)

Puissance

Quantité d'énergie consommé par unité de temps (exemple : joule par seconde)

Perte de charge d'un réseau

Différence de pression entre le départ du ventilateur et la bouche de sortie (exemple : pascal). Cette perte de charge est due aux obstacles (grilles, clapets, filtres) et aux frottements (paroi de la gaine).

Données







←Renseignez le
←formulaire pour
←une estimation

économies estimées

Pollution
Monnaie
Energie

Nous avons besoin de vous !

Parler en autour de vous

Participer à la diffusion de cette page ou du site parmi votre entourage, sur les forums et les réseaux sociaux.

Faites un lien

Si vous possédez votre propre site ou blog, n'hésitez pas à ajouter un lien vers nous.

Partager sur les réseaux sociaux

Et bien sûr, des boutons de partage sont déjà prêts à être utilisé !

www.renovation-doubleco.net - Mentions légales - Qui sommes-nous ? - Copyright